Par Anaïs Prétot, Co-Fondatrice et Cybil Bourely, Développeuse @ LiveMentor

LiveMentor est une école pour entreprendre qui a formé plus de 5 000 élèves depuis 2016. Chaque mentor gère une centaine d’élèves et leur propose un coaching personnalisé. Les profils accompagnés par LiveMentor sont très divers : du freelance à l’e-commerçant, en passant par les gérants de boutiques locales. Ils sont à l’image de l’entrepreneuriat français : divers et multiple, et qu’on ne saurait limiter aux startups.

1. L’éducation et l'entrepreneuriat

Le présentiel est très compliqué pour les apprentis entrepreneurs qui par ailleurs veulent voir directement les effets de ce qu’ils ont appris lors des cours. Il est donc nécessaire de proposer du contenu actionnable, pertinent et adapté à chaque élève. Il est également difficile de penser le développement personnel à l’échelle car cela nécessite un format 1:1 (un échange entre deux personnes). LiveMentor a donc l’ambition de devenir l’executive MBA des entrepreneurs, en passant à l’échelle le coaching entrepreneurial.

LiveMentor est fondée sur trois piliers :

  • La communauté des élèves
    Cette communauté est fédérée par un groupe Facebook que les élèves animent avec des échanges de problèmes, de doutes, de questions, de retours d'expérience… Des groupes de travail peuvent également se former à travers la plateforme.
  • Le coaching
    Le coaching proposé par LiveMentor a trois typologies :
    - Le coaching 1:1 en visioconférence
    - Le coaching collectif en visioconférence, où le mentor répond aux questions d’un groupe d’élèves
    - Le coaching asynchrone : l’élève envoie au mentor sa question par chat afin d’éviter de bloquer une heure pour un coaching collectif. C’est une alternative plus rapide pour les élèves qui ont besoin d’une réponse quasi-immédiate et dont le problème peut se résoudre par écrit.
  • La base de connaissances
    Lorsqu’un élève pose une question qui a déjà été posée, le mentor peut retrouver la vidéo du coaching qui traite le même sujet et la proposer à l’élève. Cela permet d’éviter que le mentor ait à se répéter. C’est finalement une manière de capitaliser sur l'expérience des élèves et les retours des mentors afin d’avancer plus vite.

2. Réinventer le futur de l’éducation

L’éducation est un milieu où il y a zéro effet d’échelle. Actuellement, les contenus de formation qui sont proposés ne font que répéter ce qui a été dit les années passées. L’approche de la création de ces contenus est top-down : la décision vient du haut vers le bas.  Dans les universités classiques, un conseil académique définit un programme dans une tour d’argent, puis le propose aux élèves.

Il convient de renverser cette approche, en donnant le pouvoir aux élèves et en créant des parcours qui émanent d’eux, de leurs questions et de leurs attentes.

C’est une tâche très fastidieuse mais indispensable pour le développement des élèves. En effet, les parcours qui sont proposés avec le modèle d’éducation classique sont une sorte de moyenne sous-efficace aux attentes de tout le monde et ne correspondent à personne. Mais alors, comment diversifier les parcours sans faire face aux problèmes de coût ? Comment créer de manière organique du contenu spécifique à chaque élève ? Comment faire en sorte que la nouvelle promotion bénéficie de la promotion précédente ?

Tip 1 : Introduisez des effets d’échelle pour que la même information ne soit pas sans cesse répétée afin d'enrichir en permanence une base de connaissances.

3. LiveMentor ou le partage d’information sur mesure

La base de connaissance qu’a développé l’équipe Tech de LiveMentor en interne repose sur tous les échanges entre les mentors et les élèves. Les questions posées par les élèves à leur coach sont automatiquement enregistrées et stockées en vidéo.

Ces questions sont ensuite rangées dans une base de connaissance qui va avoir deux effets intéressants :
- Elle permet de recycler le contenu et de capitaliser sur les connaissances en suggérant aux élèves d’aller voir une vidéo qui traite aussi son problème.
- Elle renverse le schéma classique de l’éducation car pour la première fois, ce sont les élèves qui créent les programmes et les parcours au fil des générations.

Par exemple, si un élève demande à son mentor :  “Comment faire un persona ?”, celui-ci va chercher, à l’aide de mots clefs, la vidéo qui a déjà traité ce sujet et la proposer à l’élève. Cela permet au mentor de ne pas se répéter et d’optimiser son temps.

En ce moment, LiveMentor travaille sur un principe d’analyse vidéo qui permet de flouter les données sensibles de l’élève et de pouvoir, par extension, se servir de contenus pertinents sans problèmes de confidentialité. Toutes les vidéos sont ajoutées à la base de connaissance et le tri automatique permet de mettre en haut la vidéo la plus récente afin d’optimiser le référencement.

Les technologies utilisées pour cette base de connaissance sont :
- Algolia permet d’agréger beaucoup de données pour fournir un champ de recherche et une gestion de l’orthographe. La marge d’erreur est configurée pour une recherche la plus large et la plus ciblée à la fois.
- Trint est un outil speech-to-text performant qui recherche dans le contenu vidéo. C’est un outil extrêmement rapide. Le but est de le fusionner avec le moteur de recherche d’algolia et de le rendre disponible pour les mentors et les élèves. Il est encore en cours de POC (d'expérimentation).Comet chat : Cela permet de limiter le temps perdu en proposant des bots. Il s'agit d'une solution clef en main de chat. Il permet à LiveMentor de remplacer les conversations par emails pour que les élèves aient une visibilité sur leurs échanges avec le mentor au sein de leur espace LiveMentor.
- CometChat propose également l'intégration de bots pour des réponses automatiques, mais ce n'est pas leur produit de base. L’élève pourra alors poser sa question et l’application lui proposera directement la vidéo en lien avec son problème.

Tip 2 : automatiser les tâches répétitive pour créer de la valeur : “do things that don’t scale”.

4. Et après?

Les prochains objectifs pour LiveMentor sont de capitaliser sur les parcours des élèves qui ont le même profil. Cela permettrait de créer un template de base pour accélérer les premiers pas de l’élève et faire en sorte que le mentor ne perde pas de temps à concevoir un programme personnalisé. La personnalisation sera néanmoins toujours possible si cela ne convient pas à l’élève.

Ils souhaitent également développer les supports de cours et analyser la consommation du contenu par chaque élève afin de déterminer le type de média qui les aide le plus dans leur apprentissage. Pour finir, ils ambitionnent de pouvoir matcher automatiquement les élèves entre eux afin de créer des groupes de travail par affinité.

Ceci s’inscrit dans une volonté de sortir l’accompagnement entrepreneurial de son statut de science molle, en introduisant des indicateurs de performance clairs pour aller au delà de la simple satisfaction de l’étudiant.

Un grand merci à Anaïs, Cybil et LiveMentor pour cette sixième édition de Sandbox !


À propos de Sandbox

Expérimentation continue, réflexion hors des sentiers battus et parfaite exécution sont des attributs essentiels pour conquérir des marchés.

Sandbox est une série d’événements pour tous où les équipes les plus inspirantes de l'écosystème partagent leur utilisation originale de la tech/data.
Au programme : growth marketing, développement d’outils tech en interne ou partage de “hacks” par des speakers sélectionnés pour leur expertise technique et leur créativité.

L’objectif est que vous terminiez cet article avec des idées actionnables à expérimenter avec vos équipes. Sales, Marketing, Support, HR, Finance, Opérations : tous les domaines sont concernés.

Si vous connaissez de potentiels speakers (ou que cela vous intéresse), n’hésitez pas à contacter Sasha (sasha@comet.co).

Pour vous tenir au courant des prochains Sandbox, inscrivez-vous à notre groupe Meetup. Et si vous cherchez des développeurs freelances pour vos futurs projets tech/data, c’est par ici !

    Partager: